Catégories
Internet

le réseau, l’enfance de l’art

Avant d’utiliser un logiciel tel que CAPSA, de colasoft par exemple, il te faut comprendre le matériel en lui même.
Par exemple, il faut prendre conscience que la plupart des utilisateurs de nos jours, ne se préoccupe même pas de ce qui ce trouve derrière leur MoDem, et encore moins dans leur PC, , ils veulent juste, « Tous, pourvus que ca marche« !

Mais pour nous autres, avisé ci je puis dire, l’analyse des réseaux offre un champs de possibilitées passionnants , il y a des centaines de protocoles très précis, des fonctions bien identifiées, des mécanismes de contrôles, et par dessus tout, des failles… .. .

Bon d’abord le courant électrique, la résistance le transistor les condensateurs etc et cetera… .

Vient le personnage principale pour le réseau, la carte réseau elle sert à ton PC de traducteur, sans elle, point de réseau et la machine ne saurait pas interpréter ce que le monde extérieur lui envoie, s’est ta boite au lettre final, si tu préfère, (non pour les mails, on parle pas de ça  ), )

Elle possède donc une adresse MAC, qui lui est propre, cette adresse MAC est unique et lui permet d’être reconnu à tous les coups par ses interlocuteurs, mais pas que, c’est une boites aux lettres larges, très larges, avec des entrées sorties, 65 535, ce sont les ports réseaux, les tunnel par lesquels l’information transite, alors il faut savoir que les ports ont une attribution, pour une grande partie, qui est régie par l’organisme américain, qui est, l’IANA, organisme officiel mondiale, messieurs ^^, d’où, par exemple, ils ont décidés que le port 21 serait pour les File Transfert Protocoles, , que le port 80 le HTTP etc et cetera … … .
Par défaut sous Kali Linux les ports sont tous ouvert, -^ . Bon, la carte réseau n’est pas la seul à être en jeu, il y a également, le MoDem routeur.

Le modem, tous le monde connait, et pourtant qui sait ou se souvient que cela signifie, modulateur/démodulateur? et là, tout devrais être explicite ^^, c’est la machine qui va retransmettre les signaux binaires en signaux pour les réseaux, il sont de différents type, fibre optique, adsl, mais ça reste la même opération à chaque fois, il y a les Modem tout court aussi, qui font que le pc est directement connecté à internet, l’équivalent de la DMZ de votre box, la zone demilitarized ^^, c’est une connexion de plus en plus rare, voir, plus du tout, quoi que. Pour un modem routeur, c’est donc le routeur qui est en façade du monde extérieur, plus votre pc !

L’ensemble lier, ça donne à peu prés ça, pour le minimum, votre carte n’a que l’adresse Mac de connue, elle envoie un message au monde, en disant » hello, je suis tel adresse MAC , je veut me connecter à ce réseau « , tous les pc du réseau reçoivent ce message, mais ils n’y répondent pas, car ils ne sont pas routeurs, d’une part, et d’autre part, ils ne s’occupe pas du paramétrage du réseau, c’est le rôle du routeur, /modem, ci celui-ci est configuré en DHCP (dynamic Host Configuration Protocole) ça sera très simple, en réponse, si dhcp est activé, le routeur enverra à l’adresse mac émettrice du message toute les infos nécessaire au bon fonctionnement de leur futur communication, si le dhcp est désactivé, en revanche, c’est donc à l’utilisateur de configurer tout à la main, et pour un utilisateur lambda, ça peut être très fastidieux ^^!

Le DHCP, propose donc une adresse IP et un serveur DNS à la carte réseau, la carte accepte et, se configure comme il le faut avec les paramètres du routeur.

IP, DNS, Passe et Impair; maintenant qu’on possède une IP, il faut donc comprendre que si l’adresse MAC est notre identité unique (carte réseau), l’adresse IP est son adresse postale, celle qui reçoit les courriers et que l’on pourra contacter, les adresses IP que l’on utilise majoritairement à l’heure actuelle se compose de quatre chiffres allant de 0 a 255 séparer par un point ( . ), ce qui nous donne par exemple 192.168.0.255, ça donne 4 294 967 296, je crois d’adresses disponibles pour tous le monde, ce qui est bien peu si on constate le nombre de machine connecté et possédant une IP, et le choix d’attribution des IP n’a pas été fait au petit bonheur la chance, l’IANA, (toujours ^^ ), on découpé les attributions arbitrairement, donnant en 85, des nombres astronomiques d’adresse IP aux universités américaines, à la police etc et cetera… .. .
Ce qui a donc limité les adresses au future fournisseur d’accès. (qui donnent une IP officiel à chaque fois que l’on se connectent), aux hébergeurs de serveur et cetera … .. .
Les ingénieurs, (brillant les gaillard jusqu’à présent déjà  ) , ont crées deux types d’adresses, des adresses publiques, régie par l’iana, et des adresses privées, les adresse publiques forment le maillages d’internet, et les adresses privées sont celles utilisées pour les réseaux internes qui se cachent chez toi, derrière ton routeur, qui sont, par convention numérotés de la sorte 192.168.0.xxx , mais tout les chiffres de 0 à 255 peuvent êtres attribués!
Avec cette conception, il faut bien comprendre le schéma, le visualiser, tel que plein de machine (pc), comme le tien, avec une IP interne, avec un routeur, routeurs tous reliés entre eux par différents type de réseaux possibles, avec une IP publique… .. .
Les protocoles, tour de Babel ^^
Le protocoles DNS Domain Name Server, par exemple, vous tapez l’url, ou l’adresse IP, et le serveur DNS va faire la conversion automatiquement pour vous trouvez tout ça, le serveur DNS sert à chercher les adresses IP correspondantes, et cela passe par le modèle O.S.I..
Il y a sept couches de réseau, pour l’envoie, et idem pour la réception, l’envoie ce forme de la sorte, (comprendre protocole d’application etc)

  • la couche physique
  • la liaison de données
  • le réseau
  • le transport
  • la session
  • la présentation
  • l’application


En sens inverse pour la réception ^^.
Tous ce passe dans un jeu de superposition, les protocoles s’encapsulent donc sur sept niveau, l’idée est que pour envoyer un paquet au monde, il va y avoir différents interlocuteurs à ce paquet, routeurs, serveurs, et autres, et que tous ont besoin d’une fonction différentes pour leur fonction respectives. Pour occuper tous le monde, on va prévoir une énorme enveloppe, contenant plein de petites enveloppes, c’est la préparation du paquet que l’on désir envoyer, découper en petit morceaux, pour finir, par la plus importante, la donnée brute (  )  et pour ce faire, il va falloir que la donnée parte, il y a des informations physiques, tel que l’adresse MAC, des indications sur la liaisons pour sortir de la carte réseau, avec des infos sur les liaisons de données puis des indications sur le protocoles du paquet en question, et cetera… .. .
Chaque paquet, envoyer ou reçu est un formidable jeu de poupée russe, sur sept niveau… .. .

By Platon-y