Catégories
Internet Linux

couche réseau

Comme expliqué le réseau utilise plusieurs couches de protocoles, et on va ce préoccuper de la troisième couche, la couche réseau, qui utilise le protocole IP pour « Internet Protocol« , elle va définir la topologie des réseaux, et donc sa configuration. Comme toujours, je tiens à préciser que chaque commande possède un man
On ce contentera de supposer que nous utilisons l’interface eth0.

Dans un premier temps, qu’avons nous besoin dans cette couche réseaux?

  • une adresse IP , qui va vous identifier (hôte) sur le réseau où il est connecté.
  • un masque de sous-réseau , qui va transmettre la partie de votre adresse caractérisant le réseau auquel vous êtes connecté, pour déterminer, pour n’importe qu’elle adresse IP si elle fait, ou non, partie du réseau local.
  • une passerelle par défaut , elle indique l’adresse IP à laquelle il faut transmettre tous les paquets IP destinés à des IP(hôtes) se trouvant hors du réseau local afin qu’ils soit routés vers le réseau local de leur destinataire.
  • des serveurs DNS , des adresses de serveurs auxquels le système demandera les correspondances entre les adresse IP et les noms de domaine.

Il existe deux manières de configurer le réseau, la configuration statique ou dynamique. La première est le mode simple qui consiste à définir l’adresse IP de votre carte réseau et son masque de sous-réseau, d’ajouter la passerelle par défaut à la table de routage de votre noyau et enfin de noter l’adresse des serveurs DNS dans le fichier resolvconf, en supposant que vous connaissiez chacun de ces éléments. La deuxième méthode, la plupart du temps utilisé, à ce moment votre système détecte une connexion où il se connecte et envoie une demande de paramètre de connexion, pour un réseau IPv4 le protocole utilisé est DHCP (dynamic host configuration protocol), pour le réseau IPv6 la demande s’effectue dans un processus appelé « découverte de voisinage » ou par DHCPv6. Ci c’est une configuration dynamique qui est mise aux point le serveur répond en vous proposant une configuration appliqué à votre système.

Pour une configuration manuel, l’adresse IP peut être gérer avec la commande « ifconfig« , sans aucune option ou arguments, elle affiche la configuration de toutes les interfaces actives du système, pour voir les connexions inactives de votre système vous pouvez effectué la commande « ifconfig -a » pour all.

pour configurer notre adresse IP il suffira donc de noter ;(‘root 🙂 )

ifconfig eth0 192.168.0.25

le masque de sous-réseau se configure automatiquement en fonction de la classe de l’adresse IP, ci celui-ci est différent vous pouvez le changez avec la commande suivantes;

netmask 255.255.255.123

pour ajouter une adresse IPv6 avec un sous-réseau de longueur de 32;

ifconfig eth0 add fe81::9a8:84ed:7bf:1b4c/32

pour supprimer une configuration IPv4;

ifconfig eth0 down

pour supprimer une configuration IPv6;
ifconfig eth0 del fe81::9a8:84ed:7bf:1b4c

Pour configurer la passerelle par défaut qui va définir l’hôte de votre réseau local où envoyer tous les paquets hors du réseau local, qui définis une « route par défaut« , on utilise la commande « route« ;

route add default gw 192.168.0.1 dev eth0

pour un réseau IPv6;

route –inet6 add default gw fe81::9a8:84ed:7bf:1b4c dev eth0

pour voir la table de routage;

route

pour supprimer une route;

route –inet6 del default gw fe81::9a8:84ed:7bf:1b4c dev eth0

Pour le serveur DNS, il vous faut l’adresse du serveur DNS de votre fournisseur d’accès, admettons que celle-ci soit 192.0.6.25, il vous faudra éditer le fichier résolv.conf;
nameserveur 192.0.6.25

Pour appliquer la configuration de votre interface, ou la désactiver;

ifup eth0

ifdown eth0

By Platon-y